vendredi 21 septembre 2012

Tout a commencé quand...

Voilà, le départ est dans un mois, je me lance donc. Je ne sais toujours pas trop comment écrire sur ce blog, je vais donc probablement tâtonner dans le style pour les 1ères publications. Je suppose que ça ira mieux une fois là-bas. Voilà pour le mini préambule.

Kiwis en danger
Donc pour ceux qui ne le savent pas encore, je pars en Nouvelle-Zélande pour 1 an (ou moins, ou plus, ou...) avec un joli Working Holiday Visa en poche. Contrairement à ce que le nom de ce blog pourrait laisser croire, je ne compte évidemment pas m'arrêter qu'à Wellington. Bref, vu que je ne parle presque que de ça autour de moi, les gens en viennent naturellement à me demander pourquoi.



- Pourquoi La Nouvelle-Zélande ? 
- Pourquoi maintenant ?
- Pourquoi si longtemps ?
- Pourquoi seul ?
- Pourquoi quitter ta ville ?
- Tes potes ? 
- Ton bar favori ? 
- Ton appart-trop-bien-mais-un-peu-loin-du-centre ?

 C'est maintenant ! Ou jamais ?

Déjà, il faut savoir que toutes ces questions m'ont amené à prendre conscience d'une chose : ça fait bien longtemps que je fais mijoter ce projet. Au moins 8 ans en fait. Et c'est seulement en fin d'année dernière que je suis enfin passé de l'étape du j'aimerai bien à celle du je le fais.
Tout simplement un matin, je me suis réveillé en me demandant Tu te vois où et comment dans 1 an ? Et immédiatement, j'ai su que je ne voulais pas me retrouver au même endroit et dans la même situation.
Je suis bordelais depuis toujours, j'adore ma ville qui est magnifique et offre une qualité de vie exceptionnelle, j'ai un groupe d'amis vraiment cool, ma famille est ici, j'ai un taff qui me plaît. Et du coup, j'ai mes petites habitudes, tout est assez facile et... de moins en moins surprenant.

Conséquence : un grand besoin de nouvelles rencontres, l'envie de se mettre en "danger" et de voir ce dont je suis capable tout seul.

Enfin, j'ai 28 ans et j'ai une phobie : les responsabilités. Je suis parvenu jusque-là à les limiter (à savoir célibataire, sans enfants, seulement 2 chats, et un boss cool qui accepte de me voir partir 1 an). Je sais que tout ça ne durera pas éternellement, car à un moment, il faut bien grandir. Et je sais aussi que mon Moi du futur m'en voudra énormément si je me laisse enrober dans le doux confort de la routine (mon Moi actuel en veut déjà assez à celui de 20 ans d'avoir été aussi flemmard). Bon j'arrête là pour le volet introspection.

Et la destination dans tout ça ?

La Nouvelle-Zélande. J'en parlais donc déjà il y a 8 ans. Ça a toujours été cette destination dans ma tête. À l'époque, tout le monde voulait partir pour l'Australie. Pas dégueu comme endroit. Mais par pur esprit de contradiction, j'ai décidé que j'irai ailleurs. J'ai dû regarder un bonus DVD du Seigneur des Anneaux à ce moment là, et me voilà pris de fascination pour ce pays. Bon, ce qui m'attire aussi en Nouvelle-Zélande :

  • C'est joli
  • Y'a des kiwis (les animaux)
  • Y'a des kiwis (les fruits)
  • C'est magnifique
  • On peut croiser des hobbits
  • Les villes sont à taille humaine
  • Les gens sont cools et accueillants
  • C'est splendide
  • Et c'est à l'autre bout du monde
Enfin tout ça c'est ce qu'on m'a dit. J'ai eu envie de vérifier.


Bon bah voilà, il n'y a plus vraiment de raisons de ne pas partir, on est d'accord ?

Billet rédigé en écoutant The Magnetic North