vendredi 1 mars 2013

Toujours plus au Sud : les Catlins

Fraîchement sortis du Fiordland et de ses dauphins sympas, nous roulons désormais vers le Sud de l'île du Sud. De nombreuses personnes nous ont parlé en bien des Catlins, cette région sauvage couvrant la côte sud-est du pays, calée entre Invercargill et Dunedin.

Invercargill

Et c'est donc par Invercargill que nous commençons. Pour le coup, de nombreuses personnes nous ont parlé en mal de cette ville. Et... bien oui, on va dire que c'est assez particulier. Aucun intérêt touristique, naturel ou architectural particulier, des gens... bizarres. Bon, Julie voulait y passer pour voir Katie, une néo-zélandaise qu'elle avait hébergé en couch-surfing en France. Et il faut avouer que c'était une bonne idée. Katie nous invite auu resto, nous amène sur une plage pour le coucher du soleil, et nous héberge chez elle lors d'une nuit que nous aurions trouvé plutôt fraîche en van. Elle nous recommandera également quelques endroits à voir dans les Catlins. Bon plan donc !

Sur la route : Tautuku Bay


Slope Point

Forcément, on ne pouvait pas s'empêcher d'aller au point le plus au sud de l'île du sud. Nous nous arrêtons donc à Slope Point, lors d'une journée venteuse et pluvieuse, ce qui renforce l'impression de bout du monde. Il y a des moutons partout aux bords des falaises, la mer est agitée et les vagues impressionnantes se fracassent au pied des falaises. Nous regardons pensif en direction du Pôle Sud, quelque-part devant nous, avec rien d'autre que l'océan entre.

Ambiance "bout du monde"



Curio Bay

Curio Bay est connue pour tout un tas de chose : sa colonie de lions de mers, sa forêt pétrifiée, ses pingouins à crête et ses Hector's dolphins, le splus petits dauphins du monde. Nous aurons la chance de voir quasiment tout ça : un -gros- "bébé" pingouin un peu timide se cache dans la végétation au bord de la plage, la forêt pétrifiée ne s'est pas fait la malle et est bien là (il s'agit des restes fossilisés d'arbres, recouverts à marée haute), nous apercevons les Hector's dolphins jouant dans les vagues de la baie, étonnament prêt du rivage. Ils sont résidants, et on peut aller se baigner avec eux, il y a même un panneau expliquant la bonne attitude à avoir. Seul problème, on n'a pas de combinaisons, et l'eau est légèrement froide à cette latitude... :-( Avec le recul, je me dis que je suis un bien bel idiot de m'être arrêté à ce genre de détail, nager avec des dauphins étant un de mes rêves. Et quand les autres rêves que l'on a sont de faire de l'hover-board, manipuler un sabre laser ou voir des dinosaures en vrai, c'est un peu con de s'en priver d'un autant à portée de main...

La forêt pétrifiée, presque sous l'eau. Ouais ça ne
ressemble plus vraiment à des arbres, même de loin


Lignite Pit Scenic Stop

En recherche d'un spot pour passer la prochaine nuit, nous tombons sur ce petit coin de paradis proche de Fortrose. Un couple a décidé de réhabiliter une ancienne mine de lignite (sorte de charbon), devenue décharge. Le résultat, un merveilleux jardin, est vraiment impressionnant. La pluie est partie et nous permet de profiter du soleil couchant et d'un bel arc-en-ciel. Dave nous fait faire le tour du propriétaire et nous explique l'histoire de la mine, les fleurs, les animaux. Nous faisons également la connaissance d'un couple de cygnes noirs faisant des bruits bizarres en nous fonçant dessus. Au final, un stop que je ne peux que recommander.

Fin de journée à Lignite Pit Scenic Stop


McLean falls

Le lendemain, le soleil et le ciel bleu sont définitivement de retour. Sur la route, nous nous arrêtons aux McLean falls, que nous avez recommandé Katie. De bon matin, une petite balade plus que plaisante au milieu de la forêt nous amène à de jolies chutes d'eau. Les oiseaux chantent, la vie est belle. Si ce n'est ces connasses de guêpes qui nous empêchent de profiter tranquillement d'un petit déj au milieu de la nature (je n'avais pas encore râlé dans ce billet hein).



Nugget Point

Le lieu phare (attention, jeu de mot) des Catlins est probablement Nugget Point. Un cap, un petit chemin qui mène à une phare donc, de belles falaises et des rochers émergeant de l'eau (les fameux nuggets). Je ne suis certainement pas le premier à avoir l'idée de l'appeler le "Cap Reinga de l'île du sud". Car c'est exactement ce à quoi on pense en arrivant sur place. Les longues algues accrochées aux rochers et ondulant au rythme de la houle ont quelque-chose d'hypnotisant.




Non loin du cap, nous nous arrêtons pour le pique-nique. L'aire est tellement mignonne que nous hésitons à y prendre place, pensant qu'elle appartient à un particulier. Julie fait la sieste sur une chaise face à l'océan avec ses amies les mouettes.
La loque et ses potes

En bref, les Catlins offrent une variété de paysages assez hallucinante, je m'en suis rendu compte en triant mes photos. Deux jours dans le coin ne sont probablement pas assez pour s'imprégner totalement des multiples lieux d'intérêt. Mais Julie doit bientôt repartir (oui, je rejette lâchement la faute sur elle), nous prenons donc la direction du Nord-Est vers Dunedin, pour notre dernière étape de ce road-trip commun.