vendredi 28 décembre 2012

Noël loin de chez soi

Durant les préparatifs de mon voyage, plusieurs personnes m'ont demandé comment j'allai vivre le fait de passer Noël loin de ma famille. A chaque fois, je répondais que ça ne serait pas si difficile, la magie de l'événement ne me touchant plus vraiment (à mon plus grand désespoir). Mais au-delà de toute attente, à l'approche du 24 décembre, la maison me manque de plus en plus.


Heureusement, le hasard a fait que nous, voyageurs et membres des Umbrella Probation, allons passer Noël ensemble, dans une maison, chez des kiwis, dans un lieu magnifique. Chacun s'accorde à dire que c'est exactement ce dont nous avons besoin, et c'est donc le cœur un peu plus léger (mais non exempt de nostalgie) que nous nous préparons à célébrer.

23 décembre, pêche au large

En guise de préambule aux festivités, nous sommes invités sur le bateau de Dave, le voisin, pour une matinée de pêche à l'entrée du Queen Charlotte Sound. Canne à pêche en main, je serai le seul du groupe à attraper quelque-chose, à savoir un beau Blue Cod. Heureusement pour nous, Dave est là. Il enfile sa combinaison de plongée, et il nous ramènera 2 beaux poissons au harpon, ainsi qu'une cargaison d'oursins, de langoustes et de coquille saint-jacques. Cette sortie en mer est également l'occasion d'observer quelques phoques, puis de faire une petite sieste sur le chemin du retour.


24 décembre, jeux pour grands enfants

Nous y voilà ! La journée s'annonce venteuse, mais cela ne remet pas en cause nos plans, à savoir préparer le repas du soir. Tony nous montre comment ouvrir et nettoyer les coquilles saint-jacques, Deb nous apprend à fumer notre Blue Cod, et chacun prépare le plat qu'il avait prévu de faire. Pour ma part, je joue la sécurité avec un crumble pommes-poires-bananes, agrémenté de Tim Tam caramel (il faut que je vous parle des Tim Tam prochainement).
Préparation des scallops

C'est à ce moment que le captain Arrrgggh décide de troubler notre paisible après-midi. Le redoutable pirate a en effet volé toute notre réserve de bières, ce qui représente rapidement un drame pour l'ensemble de la troupe. Nous voici donc parti à sa poursuite, déchiffrant les messages qu'il a bien voulu nous laisser ici et là. Notre motivation pour récupérer notre réserve d'alcool nous aide à surmonter les épreuves, kayaks dans la baie bien agitée, tir à l'arc avec un équipement fabriqué sur le tas et pour finir plongée au bout de la jetée pour une partie de pêche à la bière. Notre récompense finale : une bouteille de rhum (et ici en NZ, je peux vous dire qu'une bonne bouteille d'alcool fort, ça se savoure).


Le repas du Christmas Eve sera une merveilleuse réussite, nous partageons la table avec Deb, Tony, Dave et Vanessa, une autre voisine. Nous finissons tous le ventre prêt à exploser, nous endormant paisiblement dans les canapés au coin de la cheminée.


25 décembre, une journée d'été en guise de cadeau

Au petit matin de Noël, nous nous réveillons avec un temps à l'opposée de la veille : grand soleil, pas un souffle d'air et des températures estivales.
Oui oui, c'est Noël

Je commence la journée par une excursion en kayak dans la baie avec Gesa. Nous nous arrêtons sur une petite plage pour une pause bronzette, qui sera troublée par le passage d'une énorme Sting Ray le long du rivage. Nous retournons à la maison, où nous comprenons vite que les raies patrouillent en bande dans toute la baie.

Nous restons sur la jetée pour les observer puis nous décidons de faire un peu de snorkeling pour les voir de plus près. Une fois dans l'eau nous ne faisons toutefois pas les fiers, n'ayant pas réussi à savoir vraiment si les bestioles pouvaient être dangereuses. Pour ma part, je me suis retrouvé quasi nez à nez avec un spécimen d'un fort beau gabarit, criant sous l'eau à travers le tuba un "OH SHIT !" que tout le monde aura entendu et compris depuis la jetée.
Là je l'ai pas encore vue
Là je l'ai vue

Cette magnifique journée d'été aura été notre très joli cadeau de Noël.

Nous repartons pour Picton le 28 décembre, le coeur serré. Ces 15 jours hors du temps auront été fantastiques et nous ne pouvions espérer meilleure entame de notre voyage dans l'île du sud. Certains retournerons peut-être à Onauku Bay pour aider Deb et Tony dans la construction d'une terrasse couverte, d'autres dont je fais parti, continuerons leur route à travers le pays.