lundi 17 décembre 2012

To the South

La Nouvelle-Zélande est composée de 2 principales îles : l'île du nord, et l'île du sud (pas cons les kiwis hein !). Pour passer de l'une à l'autre, pas de pont, il faut prendre le ferry. Et quand on fait la traversée avec son van, ça commence à faire cher. Mais il y a une combine pour voyager gratos : faire partie d'un groupe de musique.



Tout d'abord, il faut trouver les membres du groupe. Sous l'impulsion d'Alexander, la réservation est faite pour cinq personnes et deux vans. Trois allemands : Alexander donc, Sarah et Gesa, et deux français : Estelle et moi-même. Parmi tout ce beau monde, seules deux personnes savent réellement jouer d'un instrument. Les autres "chanteront".

Une fois les rôles distribués, le groupe doit avoir un nom. Après un bref passage sur un site de générateur de nom de groupe (ouais), nous devenons les "Umbrella Probation".

La traversée a lieu dans cinq jours, il faudra jouer pendant 1h30, il est donc temps de répéter. La première session se fera à quatre membres (oui parce que nous retrouverons la cinquième personne quelques heures seulement avant le départ) une guitare, et beaucoup de bières. Nous sommes prêts, nous connaissons à peu près 3 morceaux. Du coup pas d'autres répétitions jusqu'à une heure avant le départ. Six heures du matin, lever du soleil, coincés sous un pont autoroutier, au complet pour la première fois, deux guitares et un kazu désormais, nous flippons tous. Le doute est présent, comment en sommes-nous arrivé là ?

Mais il faut bien se présenter au guichet du chek-in. On respire un grand coup, on lâche le petit rire nerveux nécessaire, on met nos lunettes de soleil pour faire un peu plus rock star et c'est parti.

"We are the band"

Présentation des billets de réservation. Quelques secondes d'attente.

"Will you need a lift for the equipment ?"

Hésitation, réflexion, pourrons-nous porter nos deux guitares et le kazu jusqu'au pont où se trouve le bar ?

"No thanks, it should be ok"


Petite pause photo pour les Umbrella Probation

Petite pause photo devant le ferry, et nous voilà à bord. Une dernière remarque d'un membre d'équipage à la descente du véhicule va nous refroidir.

"You don't look like a band..."

Sans déconner ? Affolement, réunion de crise, nous nous retrouvons sur le pont extérieur pour parfaire l'histoire de notre groupe en cas d'interrogatoire. Je joue donc du piano, mais nous sommes en vacances donc nous voyageons léger. Auparavant, j'ai bien pris soin de demander innocemment s'il y a un piano à bord, sait-on jamais que je doive me retrouver à vraiment en jouer.

Arrivée au bar du ferry, nous nous présentons au barman, il nous indique négligemment la "scène" où nous devrons nous produire. Il est huit heure du matin, les rares personnes présentes sont allongées sur les banquettes ou surfent sur leur laptop, écouteurs sur les oreilles. Nous commandons des bières (ouais à 8h, we are a band, merde) et nous installons dans l'indifférence générale. Personne pour venir vérifier qui nous sommes ou ce que nous faisons.
8h du matin, pause bière

Très rapidement, Alex et Sarah, nos deux musiciens, prendront les rênes des prestations et enchaîneront les morceaux, parfois plusieurs fois les mêmes. Les Umbrella Probation auront même leur petite audience, le public offrant des tournées, demandant des morceaux particuliers ou montant même sur scène. Au final, trois heures de musique en mode décontracté.

Et enfin,  à 11h30 nous posons les pieds sur l'île du sud, à Picton, victorieux. Nous n'avons rien payé.