mardi 25 juin 2013

Wilencote : une semaine de Helpx à la ferme

Pendant une semaine, nous allons faire du Helpx à la ferme. Et pas n'importe quel genre de ferme. Nous nous retrouvons à Wilencote Polled Herefords, un "petit" domaine dédié à l'élevage de taureaux, à quelques kilomètres de Gisborne.

En Nouvelle-Zélande, on parle encore de petite propriété agricole pour un domaine de plus de 400 hectares. Je n'ai pas trop de référentiel en fait, mais quand Susie et Peter nous ont promené en quad à travers la vallée (oui, la vallée !) ou sont élevés les vaches et taureaux, ça m'a paru... grand.

Bienvenue à Wilencote Polled Herefords



Tour du propriétaire en quad

Ils gèrent 200 bovins et quelques moutons, tous les deux, seuls. Nous restons chez eux pour une semaine, mais pas n'importe laquelle : le dernier jour se déroulera la vente aux enchères des animaux qu'ils ont élevé durant l'année. En gros, c'est le moment le plus important pour eux, puisque c'est au cours de ces quelques heures qu'ils engrangeront leur salaire annuel. Autant vous dire qu'il ne faut pas se louper. Nous aiderons donc nos hôtes à organiser cette journée particulière, entre deux tâches ménagères ou de jardinage.

Le beau



Le lieu

Nous nous trouvons donc à Ngatapa, perdus au fin fond d'une vallée à une trentaine de minutes de Gisborne. La propriété est immense, et les collines sont découpées en diverses parcelles où des bêtes de différents âges, de différentes races ou différents sexes paissent tranquillement. Susie et Peter naviguent sur le domaine en quad. Peter est aidé par quelque chiens pour diriger les animaux quand ils sont amenés d'un pré à un autre.

Une partie du domaine

Une autre partie
Nous auront l'occasion de l'accompagner lors de l'une de ces "migrations" et il faut avouer que c'est assez impressionnant !






Les soirées

La maison de nos hôtes est une bâtisse relativement ancienne (pour la Nouvelle-Zélande), qui a été construite lors de l'arrivée de la famille et le commencement de l'exploitation dans les années 20.

Notre résidence pour quelques jours

Nous sommes accueillis comme des rois, et nous profitons chaque soir d'un bon repas et quelques verres de bon vin pour agrémenter d'intéressantes discussions. Je crois que c'est l'Helpx où j'échange le plus avec mes hôtes, durant lequel j'ai vraiment l'impression d'apprendre quelque chose sur la vie dans ce pays, ou comment les locaux voient le monde. Tempête de neige, affaire Snowden, parti d'extrême droite, mariage gay, monde agricole, autant de sujets qui concernent chacun de nos pays quasi simultanément et qui guident nos discussions.

Soirée d'hiver à la ferme, au coin du feu


Bulls sale

La journée des enchères se déroulent ainsi : les acheteurs arrivent en début d'après-midi, on leur remet un carnet avec les caractéristiques (poids, âge, lignée etc.) de chacune des bêtes. Puis ils vont observer les taureaux qui les intéressent en extérieur pendant une petite heure. Vient enfin le moment des enchères en elles-même, avec passage des bêtes dans l'enclos, avec les messieurs qui parlent vite et les acheteurs qui lèvent la main quand ils sur-enchérissent.
















A la fin, tout le monde se retrouve autour d'une bière, d'un verre de vin, de sandwiches et autres barbecues. Dautsen et moi effectuons le service, et bientôt on se retrouve à discuter avec les locaux, qui comme toujours se montreront intéressés par nos aventures, et veulent savoir d'où on vient, où on va, pourquoi on fait ça, qu'est-ce qu'on a vu, ce qu'on pense du pays, de l'expérience, de la journée etc. Tout cela le plus naturellement du monde et sincèrement.

Dautsen, le Duc, Peter et Susie

Bref, vous l'aurez compris, j'ai particulièrement apprécié cet Helpx, qui représente exactement ce que j'attends d'une telle expérience. Des tâches que l'on n'a pas l'habitude de faire, un cadre magnifique, un accueil chaleureux et des échanges enrichissants. C'est vraiment dur de repartir sur la route, et je ferai tout pour passer revoir Susie et Peter quand je reviendrai en Nouvelle-Zélande.