mercredi 28 août 2013

Moment Nostalgie : retour à Queenstown

Voilà que je prolonge mon séjour en Nouvelle-Zélande d'un petit mois. Je ne pouvais repartir sans retourner quelques jours dans un endroit qui m'est désormais cher : Queenstown.

Et cette fois-ci, je n'ai plus de van donc ça sera l'avion ! Et la sensation est vraiment bizarre : le matin à Auckland, l'après-midi à Arrowtown pour boire une pinte au coin de la cheminée du New Orleans pour les retrouvailles avec les amis . Le décalage est total tellement ces deux lieux sont pour moi liés à deux parties totalement distinctes de mon voyage.

Après un atterrissage mouvementé (le pilote s'y sera repris à deux fois), je foule à nouveau le sol du Central Otago. Je suis accueilli par les sommets blancs, un froid vif et quelques flocons de neige. Enfin, je vois Queenstown drapée de son voile d'hiver !

Je me rends donc tout d'abord à Arrowtown, où j'ai travaillé 3 mois durant l'automne. Je retrouve avec plaisir Jean-Marc et Lucie, les amis du restaurant et les lieux qui ont côtoyé mon quotidien d'alors. Une petite bouffée de nostalgie s'empare de moi, et les souvenirs des magnifiques journées d'automne, de la colocation, des soirées remontent, limpides.

Le lendemain, le soleil est revenu et j'en profite pour une petit marche sur les hauteurs de la ville. La vue est toujours aussi splendide et les sommets enneigés tout proches.

Arrowtown en hiver



L'après-midi, je me retrouve de retour à Queenstown, où je monte enfin (à pied) jusqu'au Skyline Gondola, qui surplombe la ville et la vallée. Mes jambes commencent à souffrir mais le panorama est tel que je n'y pense pas.

Queenstown, depuis le Skyline Gondola



Même si la fin de la saison d'hiver approche, le centre-ville est toujours en effervescence, beaucoup plus que lors de mon premier passage. Les navettes pour amener les skieurs et snowboardeurs jusqu'aux stations se succèdent et déversent leurs passagers en continu.
Je retourne au Devil Burger et retrouve Max, qui a finalement trouvé un boulot pour l'hiver aux Remarkables. Il est désormais comme chez lui et semble connaître tout le monde en ville. On fait évidemment la tournée des bars.

Le lendemain, après un tour aux Queenstown Gardens et à Queenstown Hill, je retrouve Katie, qui habite ici à mi-temps. Les retrouvailles sont courtes car je repars déjà le lendemain. Le temps de faire un tour à Kelvin Heights, de l'autre côté du lac, de revoir Katja et Antoine avec qui j'avais également bossé (et fraîchement rentrés des Samoa), de dire au revoir et à la prochaine (en France? ici ?) et me voilà déjà dans l'avion qui me ramène à Auckland. Cette fois c'est un peu plus calme et surtout ensoleillé et je profite de la vue.



Pas de doutes, j'ai pris la bonne décision en revenant ici quelques jours. Je ne suis toujours pas sûr d'être prêt à quitter ce magnifique pays, mais revoir ces lieux m'a confirmé que j'en étais totalement tombé amoureux, et que j'y reviendrai à coup sûr. Reste à savoir quand ! Probablement plus tôt que je ne le pensais au départ...

See you soon, Queenstown

Pour la petite histoire, le pianiste que vous apercevez sur la dernière photo est un belge qui a débarqué en Nouvelle-Zélande il y a quelques années, et qui n'est pas reparti. Vous pourrez vous laisser emporter par les douces mélodies de Mathias Piano Man sur les berges de Queenstown face au lac Wakatipu, son spot préféré. Il ne se passe pas une semaine depuis que je suis rentré sans que je n'écoute un de ses albums et retrouver ainsi l'atmosphère de cet endroit magique.